Accueil» Pièces, contes et projets » La leçon du caméléon

La leçon du caméléon

Création 2003

La pièce

Ce spectacle est le résultat d’une création réalisée par un metteur en scène français, Claude Monnoyeur, et deux comédiens sénégalais de la compagnie ziguinchoroise Bou-Saana, Mactar Diallo et Ngoné Guèye. Claude Monnoyeur a été accueilli en résidence à l’Alliance Franco-Sénégalaise de Ziguinchor en décembre 2004 avec le soutien des services culturels de l’Ambassade de France. Il a conduit un travail intensif avec les deux comédiens autour d’un choix de contes africains. La première représentation publique du spectacle a eu lieu sur la scène de l’Alliance Franco-Sénégalaise de Ziguinchor le 15 janvier 2005.

Le propos du spectacle

Ce spectacle de 55 minutes a été créé à partir d’une sélection de 18 contes africains, pour l’essentiel animaliers. Ces contes appartiennent à la tradition orale de différents pays d’Afrique tels que le Sénégal, la Tunisie, le Congo, la Guinée Conakry, le Cameroun et le Mali. Certains d’entre eux ont été recueillis ou repris par des écrivains comme William Sassine, Amadou Hampâté Bâ, Nacer Khémir, Fatou Ndiaye Sow, Eugène Ngoma ou Gabriel E. Mfomo, mais ils relèvent tous de ce fonds commun. Ils ont été légèrement adaptés, pour les besoins de la scène, par Claude Monnoyeur.

Ces contes sont généralement assez courts, souvent drôles, parfois émouvants, et ont été choisis parmi de nombreux autres pour leur saveur particulière, leur portée philosophique ou leur cocasserie. Ils présentent des situations qui mettent en avant la ruse, l’espièglerie, sous la figure d’animaux tels que le chat, le hérisson ou le renard. Mais certaines de ces histoires sont également très poétiques : la beauté et l’éphémère de la vie sont évoqués à travers le destin de la libellule ; l’aveuglement de l’araignée pose la question de la vérité et de l’illusion ; le sort tragique de la grenouille trop attachée à son lieu natal nous dit les vertus du nomadisme et du voyage.

Le caméléon auquel trois contes sont consacrés au début du spectacle est peut-être l’animal le plus philosophique de ce bestiaire et le plus emblématique de la pièce : il a toujours le souci d’être partout chez lui, un peu comme un conteur qui s’adapte à son public, ou un comédien qui se laisse habiter par la multiplicité des personnages qu’il incarne. « Quand il arrive dans un endroit, nous dit Amadou Hampâté Bâ, il prend la couleur du lieu. Ce n’est pas de l’hypocrisie. C’est d’abord de la tolérance et puis du savoir-vivre. »

Le jeu et la mise en scène

« La Leçon du caméléon » trouve sa matière dans le conte mais reste avant tout un spectacle de théâtre. Une attention particulière a été portée à la mise en scène, au jeu et à l’évolution des comédiens dans l’espace. L’enchaînement dynamique de ces courtes histoires, parfois ponctuées de touches musicales, donne un rythme et une vivacité particuliers au spectacle. Le metteur en scène a tenu à donner une place importante au plaisir du jeu et aux propositions, souvent ludiques, des comédiens. Parfois narrateurs, parfois personnages, croisant et décroisant leurs paroles, leurs regards et leurs gestes, Mactar Diallo et Ngoné Guèye composent un duo complice et réglé sur mesure.

La scénographie est simple mais efficace : un tapis noir au sol et quelques paravents noirs en arrière-plan recadrent et délimitent l’espace de jeu ; deux cubes en bois de couleur vive et de tailles différentes relèvent le décor et constituent des éléments de jeu permanents qui occupent différentes fonctions au cours de la pièce : perchoirs, chaises, rochers, montures… Cet espace scénique sobre et modulable permet de mettre en valeur le jeu des acteurs et laisse libre cours à l’imagination du spectateur.

« La leçon du caméléon » est un spectacle à l’infrastructure légère car il comporte relativement peu d’accessoires et peut s’adapter à des lieux divers : salles polyvalentes, scènes de théâtre, écoles. Il s’adresse à un public d’adultes aussi bien que d’enfants à partir de 9 ans.

  • L’ouvrageLes contes Dix-huit contes constituent donc la matière première de cette pièce. Fidèles en cela à la tradition orale africaine, ces contes servent souvent une morale forte prônant des valeurs telles que le courage, la lucidité ou la prudence. Ils (...)
  • Le calendrierReprésentations 2005 Alliance Franco-Sénégalaise de Ziguinchor : 15 janvier 2005, 11 mars 2005 Institut Français Jean Mermoz de Saint-Louis : 16 mars 2005 Handicap International / Ziguinchor : 7 mai 2005 Alliance Française de Banjul : 21 mai 2005 (...)
  • Le metteur en scène et les comédiensLe metteur en scène Agé de 38 ans, Claude Monnoyeur est metteur en scène, comédien et directeur artistique. Premier prix du Conservatoire national de la région de Besançon, il a, en tant que comédien, joué dans une quarantaine de spectacles, dont « (...)
  • La fiche techniqueFiche technique Ce spectacle est léger en accessoires et en moyens techniques. Dans sa conception originale, il comprend : Lumière Console à mémoire 6 projecteurs PC 12 projecteurs PAR Son 1 lecteur CD auto / pause pour diffusion de musiques sur (...)
  • La galerie photos